Voir tous les thèmes »

Les cicatrices

Qu'est-ce qu'une cicatrice ?

types cicatricesNous avons tous des cicatrices ou des tissus cicatriciels. Si elles sont bénignes, elles peuvent cependant parfois se révéler disgracieuses. Certains les trouvent d'ailleurs très gênantes. Comment les cicatrices se développent-elles exactement ? 
La peau est composée de différentes couches, qui peuvent être endommagées lorsque vous vous blessez. L'apparition d'une cicatrice dépend dès lors de la couche de peau qui est lésée. Les blessures superficielles ne laissent généralement pas de marque, car cette couche cutanée se régénère très facilement. Si les couches plus profondes de la peau sont abîmées, en revanche, des tissus cicatriciels peuvent se former. Les cicatrices peuvent concerner toutes les parties du corps. Elles peuvent ainsi apparaître sur le visage, les genoux, derrière l'oreille, sur la tête, la main, le menton, les lèvres ou encore, le nez. Une cicatrice peut donc se former à n'importe quel endroit du corps, en cas de lésion des tissus profonds. L'acné peut également laisser des cicatrices, lorsque la personne gratte ou perce ses boutons, ce qui abîme la couche profonde de la peau.

Les différents types de cicatrices

La cicatrices « normale »

Une cicatrice ordinaire est le résultat d'un processus de guérison « normal ». Elle prend souvent la forme d'une petite ligne plus claire ou plus foncée que le reste de la peau.

La cicatrice atrophique

Une cicatrice atrophique est généralement la conséquence d'affections cutanées comme l'acné. Ce sont de petits creux circulaires au niveau de la peau, qui s'estompent progressivement avec le temps. Il est impossible de les faire totalement disparaître, mais elles s'estompent au fil des années. Évitez donc de percer vos boutons si vous voulez éviter les cicatrices liées à l'acné, puisqu'elles se développent en cas de lésion cutanée.

La cicatrice hypertrophique

Les cicatrices hypertrophiques sont plus visibles que les cicatrices atrophiques, car elles apparaissent en relief. Elles peuvent même engendrer des démangeaisons ou des douleurs, voire s'élargir avec le temps. Elles ne s'estompent donc pas et on les confond souvent avec les cicatrices chéloïdes.

La cicatrice chéloïde

Les cicatrices chéloïdes ou chéloïdales ressemblent aux cicatrices hypertrophiques. La différence principale est qu’elles sont plus grandes que la plaie initiale. En effet, elles résultent d'une augmentation anormale et irrégulière du tissu cicatriciel, qui forme alors des renflements, pour ainsi dire, qui peuvent même avoir une certaine coloration.

Comment traiter les cicatrices ?

Il est impossible d'enlever simplement les cicatrices. Cependant, elles peuvent progressivement s'estomper et certains facteurs peuvent accélérer ce processus. Comment soigner au mieux les cicatrices pour les réduire ou presque les faire disparaître ? Il faut commencer par prendre soin de la plaie. Pour ce faire, lavez soigneusement la plaie à l'eau et au savon, puis désinfectez avec un désinfectant comme l'Iso-Betadine. S'il y a des crasses ou des petites pierres dans la plaie, assurez-vous de les éliminer. Couvrez ensuite de préférence la plaie avec un pansement qui ne colle pas aux tissus cutanés. Vous maintiendrez ainsi la plaie humide, ce qui favorise la cicatrisation. Ne retirez le pansement qu'après 48 heures. Une fois la plaie guérie, il est encore possible d’atténuer ou d’estomper la cicatrice. Comme le soleil peut les colorer, évitez toute exposition au soleil des cicatrices encore rouges (protégez-les donc toujours avec un vêtement). Par ailleurs, vous pouvez masser la plaie pour stimuler la circulation au niveau de la peau. Vous voulez savoir comment prendre soin d’une cicatrice ? Lisez donc tous nos conseils pour rendre vos cicatrices moins visibles.

La pommade pour les cicatrices

Il existe également un certain nombre de crèmes cicatrisantes qui contribuent à atténuer les cicatrices. Ces pommades ne sont pas des remèdes miracle mais peuvent les aider à s'estomper. Elles ne permettent donc pas de faire disparaître les cicatrices atrophiques, hypertrophiques ou chéloïdes, mais elles les adoucissent et les rendent plus plates et plus lisses. Elles permettent aussi de diminuer les démangeaisons. Cependant, elles doivent être appliquées dans les deux ans suivant la fermeture de la plaie. Passé ce délai, leur action ne sera plus aussi efficace. Il faut savoir que le traitement des cicatrices prend du temps. Ce processus dure plusieurs mois ; il faut donc persévérer.

Les pansements siliconés pour les cicatrices

Les pansements siliconés sont souvent utilisés pour atténuer les cicatrices hypertrophiques et en réduire le volume. Ce type de pansement se porte pendant 3 à 6 moi et contribue à atténuer progressivement la marque cutanée. Le silicone pour traiter les cicatrices existe également sous forme de pommade ou de gel à appliquer directement sur la lésion.

L'huile d'argan pour les cicatrices

Si vous privilégiez les soins naturels pour le corps, vous préférerez certainement un traitement naturel pour vos cicatrices. Bien sûr, elles ne disparaîtront pas totalement, mais vous pouvez néanmoins les atténuer de façon tout à fait naturelle en appliquant de l'huile d'argan deux fois par jour. Pour ce faire, il vous suffit de masser les cicatrices avec cette huile, qui rend la peau plus douce et plus lisse. Si vous les massez avec cette huile tous les jours pendant longtemps, vous devriez les voir s'estomper peu à peu.

Le traitement au laser pour les cicatrices au visage

L'acné peut causer de nombreuses lésions cutanées, qui peuvent laisser des marques sur le visage. Ces petits cratères sont souvent considérés comme disgracieux. Pour réduire ce type de cicatrices, vous pouvez avoir recours au traitement au laser, qui permet de stimuler les cellules du tissu conjonctif à produire davantage de collagène. Le tissu endommagé peut donc être partiellement réparé, ce qui permet d'atténuer les cicatrices.

cicatrices

Camoufler les cicatrices

Vous pouvez simplement cacher les cicatrices en utilisant du maquillage. Pour réduire les cicatrices au niveau du visage, utilisez un fond de teint correcteur. En effet, un fond de teint ordinaire ne contient pas assez de pigments pour couvrir les cicatrices.

Les questions fréquentes

Que faire en cas de démangeaisons au niveau d'une cicatrice ?

Si une cicatrice vous démange, vous pouvez vous procurer une bonne pommade contre les démangeaisons. Si vous préférez, vous pouvez utiliser une crème spécifique pour les cicatrices, mais une simple crème contre les démangeaisons de la peau peut très bien faire l’affaire. Si les démangeaisons sont très dérangeantes, consultez votre médecin, qui envisagera éventuellement un autre traitement. 

Comment protéger les cicatrices du soleil ?

Lorsqu'une cicatrice est exposée au soleil, elle peut se colorer, ce qui la rend plus visible. En effet, elle ne prend pas la même teinte que le reste de la peau et ne s'estompe donc pas avec le bronzage. C'est pourquoi il est important de protéger au mieux une cicatrice récente du soleil. Vous pouvez le faire en la couvrant à l'aide d'un vêtement lorsque vous allez au soleil ou en appliquant un facteur de protection élevé.

Pourquoi une cicatrice ne peut-elle pas être exposée au soleil ?

La peau est généralement sensible aux rayons UV. Vous avez d’ailleurs certainement beaucoup entendu parler des effets néfastes de l'exposition prolongée au soleil. Lorsque la peau est irritée, elle est encore plus sensible au soleil. La cicatrice peut alors devenir plus claire ou plus foncée que le reste de la peau et ressortir ainsi davantage.

Quand faut-il protéger une cicatrice ?

Plus une cicatrice est récente, plus il est important de la protéger avec de la crème solaire. C'est au cours des premiers mois qu’elle est la plus sensible au soleil. Mieux vaut alors la couvrir lorsque vous allez au soleil. À partir du deuxième mois, vous pouvez vous exposer au soleil, mais il est recommandé d'utiliser un facteur de protection élevé. Après 3 à 4 mois, vous pouvez exposer la cicatrice au soleil en la protégeant de la même façon que le reste de votre corps. Méfiez-vous néanmoins si vous avez la peau claire.

Pourquoi ma cicatrice reste-t-elle rouge ?

cicatrices rougeAu début, une cicatrice est généralement rouge. Elle peut d'ailleurs être rouge, rouge foncé ou même brune sur une peau mate. La lésion reste rouge tout le temps du processus de cicatrisation, qui dure plus ou moins longtemps en fonction de la taille de la plaie (plus la blessure est étendue, plus laguérison est longue). Si la cicatrice reste rouge après un certain lapse de temps, il peut s'agir d'une cicatrice hypertrophique ou chéloïde.

Pourquoi une cicatrice est-elle douloureuse ?

Une cicatrice se forme en 5 phases. La première phase est l'inflammation. Le tissu cutané blessé s'enflamme pour assurer le nettoyage de la plaie. Dans la deuxième phase, elle devient rose en raison de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Elle se ferme dans la troisième phase car la peau se régénère. En phase 4, la peau de la cicatrice redevient normale et commence à s'estomper et ce processus se poursuit en cinquième phase. Au cours des deux premières phases, la cicatrice peut être sensible et gonflée. En général, elle n'est pas douloureuse, à moins qu'il n'y ait des lésions nerveuses. Normalement, cette douleur disparaît au bout d'un certain temps. Il existe aussi la hernie cicatricielle. Il s'agit d'une ouverture de la paroi abdominale au niveau d'une plaie chirurgicale. En effet, à la fin d'une opération, le chirurgien recoud les tissus musculaires et conjonctifs afin de refermer l'abdomen. Lorsque cette suture se déchire par la suite, on parle de hernie cicatricielle.

Le meilleur remède contre les cicatrices

Il n'existe pas un meilleur remède contre les cicatrices. L'essentiel est de bien prendre soin des plaies pendant et après la guérison. Vous limiterez ainsi le risque de voir se former une cicatrice. Si c’est tout de même le cas, vous pouvez appliquer de l'huile d'argan et une crème spéciale pour l'aider à s'estomper et, si ce n'est pas suffisant, vous pouvez envisager d'autres traitements avec votre médecin généraliste.