Voir tous les thèmes »

La sécheresse vaginale

secheresse vaginaleLa sécheresse intime touche toutes les femmes, à certains moments de leur vie, et pas seulement après la ménopause. Heureusement, il existe des lubrifiant naturels et efficaces pour y remédier. Mais qu’est-ce que la sécheresse vaginale, à quoi est-elle due et comment la traiter ? Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet dans cet article inspiré d’un rapport des sexologues Anouk Vidts et Mieke Mievis.

Qu’est-ce que la sécheresse vaginale ?

Tout d’abord, il faut rappeler que le vagin est, en temps normal, naturellement humide, car il élimine le mucus produit par l’utérus. Ce processus permet de maintenir le vagin humide et d’éliminer les germes comme les bactéries, etc. On peut ainsi dire que le vagin est « autonettoyant » : il ne faut jamais le laver à l’intérieur au savon, ce qui perturbe la flore vaginale et augmente de risque de mycoses ou de sécheresse. Ces sécrétions se modifient sous l’influence des œstrogènes, les hormones féminines. Or, lorsque ces hormones diminuent, les sécrétions sont moins efficaces et perdent leurs propriétés hydratantes et acidifiantes, ce qui rend le vagin plus sec et moins souple ou moins « élastique ».

C’est pendant le rapport sexuel que les femmes remarquent généralement qu’elles souffrent de sécheresse intime. En effet, la sécheresse vaginale peut rendre la pénétration difficile ou douloureuse. C’est donc à ce moment-là qu’elle est la plus gênante, car elle peut occasionner des douleurs, une irritation intime pendant ou après le rapport, mais aussi des lésions, qui peuvent donner lieu à de légers saignements. La sécheresse intime peut également occasionner une irritation vulvaire sans mycose ou bien des démangeaisons au niveau de la vulve.

Le vagin est « autonettoyant » : il ne faut jamais le laver à l’intérieur au savon, ce qui perturbe la flore vaginale et augmente de risque de mycoses ou de sécheresse.

Quelles sont les causes de la sécheresse intime ?

Les causes de la sécheresse vaginale sont nombreuses et ne concernent pas que la ménopause, bien que cette période puisse être responsable d’une sécheresse des muqueuses.

Les causes de la sécheresse vaginale :

  • La grossesse
  • L’allaitement
  • La ménopause
  • Le stress
  • La fatigue
  • Certains médicaments (antidépresseurs, antihistaminiques, diurétiques, etc.)
  • Une consommation excessive d’alcool
  • Le diabète
  • L’endométriose
  • Les pathologies rénales
  • Certains traitements contre le cancer
  • Une hygiène intime inadéquate : excessive ou avec utilisation de savon à l’intérieur du vagin
  • Etc.

Notez que, en fonction du cycle menstruel, le vagin peut être plus ou moins sec, il l’est d’ailleurs généralement dans les premiers jours qui suivent les menstruations. N.B. : Rappelons une fois encore qu’il ne faut jamais laver l’intérieur de votre vagin avec un savon, pas même un savon doux ! En effet, le vagin se nettoie de lui-même en éliminant les sécrétions, alors que le savon perturbe la flore vaginale, ce qui rend la zone vulnérable aux infections et à la sécheresse !

secheresse intimeQuels sont les symptômes de la sécheresse intime ?

Si vous avez lu ce qui précède, vous devriez désormais savoir comment reconnaitre une sécheresse intime, à savoir, une diminution des sécrétions vaginales, ou une modification de celles-ci, qui rendent la pénétration sexuelle difficile, voire douloureuse. Des démangeaisons intimes peuvent aussi apparaître chez la femme en conséquence de la sécheresse intime. Les démangeaisons peuvent également être liées aux symptômes de la sécheresse vulvaire, dont le remède peut parfois consister à traiter la sécheresse vaginale.

Les symptômes de la sécheresse intime peuvent apparaître pendant la grossesse, alors que le vagin est, au contraire, plus humide pendant cette période. Cependant, le milieu vaginal est moins acide, ce qui le rend plus vulnérable aux infections responsables de douleurs intimes, notamment pendant les rapports sexuels. Ces symptômes sont alors confondus avec ceux de la sécheresse vaginale.

 

Existe-t-il un traitement naturel contre la sécheresse intime ?

Vous vous demandez comment soulager secheresse intime et augmenter la lubrification vaginale naturelle ? Il existe différents remèdes et solutions naturelles contre la secheresse intime, en plus des remèdes de grand-mère. La première étape est d’en parler avec son partenaire, afin de l’impliquer et de trouver une solution ensemble. Le remède peut consister à prendre simplement davantage le temps lors des préliminaires, ou bien de se tourner vers des moyens d’aide comme les lubrifiants naturels ou encore, l’homéopathie ou la phytothérapie pour lutter contre la sécheresse intime.

Le lubrifiantlubrifiant de secheresse vaginale

Cette option est la plus pratique et la plus rapide, car elle garantit une lubrification immédiate. Il existe différents types de lubrifiants : huileux, aqueux et à base de silicone. Les lubrifiants huileux ne peuvent pas être utilisés avec un préservatif, car ils le fragilisent. De plus, ils sont parfois responsables d’infections vaginales. L’idéal est un lubrifiant naturel à base d’eau, comme Lubrilan, par exemple. Les lubrifiants à base de silicone sont moins vite absorbés par la peau, il faut donc en appliquer moins souvent, mais ils sont généralement plus cher. Vous pouvez vous procurer un lubrifiant en toute discrétion sur le site de Viata. N.B. : Même si vous ne souffrez pas de sécheresse vaginale, vous pouvez utiliser un lubrifiant pour rendre vos nuits d’amour encore plus intenses.

Le lubrifiant constitue la solution la plus pratique et la plus rapide, car il garantit une lubrification immédiate.

L’homéopathie pour traiter la sécheresse intime

Il existe un traitement homéopathique pour traiter la sécheresse intime : Bryonia 5CH ou Alumnia 5CH. Ces remèdes homéopathiques sont parfois recommandés en cas de sécheresse vaginale importante, et ils peuvent être combinés à d’autres traitements, ou à un lubrifiant.

Les crèmes et les ovules contre la sécheresse intime

Il existe des crèmes et des ovules à placer directement dans le vagin pour traiter la sécheresse intime, comme ceux de Sérélys, par exemple. Ces ovules permettent d’hydrater et de lubrifier la muqueuse du vagin sans perturber la flore vaginale, tout en maintenant un pH acide, ce qui garantit une protection optimale contre les infections.

L’huile pour lutter contre la sécheresse intime

Vous pouvez utiliser des huiles végétales naturelles en cas de sécheresse intime, comme l’huile de millepertuis, l’huile amande douce, l’huile de coco, ou encore l’huile d’olive. Vous pouvez donc appliquer ces huiles localement si vous ne devez pas utiliser de préservatif. Attention, méfiez-vous des huiles ainsi que des produits huileux, car ils peuvent fragiliser le préservatif, qui risquerait alors de rompre. Vous pouvez néanmoins appliquer une huile végétale 2 heures avant un rapport sexuel, même avec préservatif, pour hydrater intensément la muqueuse vaginale. Notez tout de même que ces huiles peuvent parfois causer des infections vaginales.

Méfiez-vous des huiles ainsi que des produits huileux, car ils peuvent fragiliser le préservatif, qui risquerait alors de rompre.

Comme ces huiles sont extrêmement riches, notamment en oméga-7, elles favorisent une bonne hydratation de la peau et des muqueuses. Veillez donc à en consommer régulièrement pour assurer une bonne hydratation de votre organisme de l’intérieur.

produits de secheresse vaginaleN.B. : Soyez vigilants en ce qui concerne les huiles essentielles en cas de sécheresse intime : la plupart ne peuvent pas être appliquées pures et ne conviennent pas pour les muqueuses. Demandez donc toujours l’avis d’un professionnel avant toute utilisation, car vous risqueriez de graves brûlures.

Les compléments alimentaires pour lutter contre la sécheresse vaginale

En plus d’adopter une alimentation saine et variée, contenant des bonnes graisses, vous pouvez prendre les compléments alimentaires de Membrasin, par exemple pour traiter la sécheresse intime. Ces compléments riches en oméga-7 permettent de lutter contre la sécheresse de la peau et des muqueuses.