24-09-2018 | Affections

La constipation et les laxatifs

Qu’est-ce que la constipation ? Les termes constipation ou occlusion désignent la difficulté à évacuer les selles. La constipation fait simplement référence à une obstruction dans vos intestins ou à un transit intestinal lent et difficile, car l’intestin contient des selles dures et sèches. Les symptômes peuvent être très gênants et être la source de flatulences, de ballonnements et de douleurs abdominales.

Pour évacuer les selles, vous devez également pousser fort, ce qui peut s’avérer douloureux, voire causer des hémorroïdes, des fissures anales et des faiblesses périnéales. La constipation, qui est causée par plusieurs facteurs, ne doit pas être prise à la légère. Certains traitements concomitants peuvent, entre autres, rendre l’évacuation des selles plus difficiles. C’est le cas des analgésiques contenant de la codéine, des comprimés de fer utilisés pour traiter l’anémie, de certains médicaments qui agissent contre l’hypertension artérielle, ainsi que des médicaments contre l’épilepsie, les psychoses et la maladie de Parkinson. C’est pourquoi vous devez impérativement lire avec attention les notices des médicaments que vous prenez. Il existe d’autres affections sous-jacentes qui peuvent être à l’origine de la constipation, comme la maladie de Crohn, le cancer de l’intestin, le syndrome du côlon irritable, etc. Si les symptômes persistent ou si la fréquence de vos selles change soudainement, mieux vaut consulter votre médecin.

Les laxatifs

Si vous souffrez parfois de constipation, vous pouvez avoir recours aux laxatifs, comme le bisacodyl et le dulcolax. Les laxatifs aident votre paroi intestinale à se contracter et à pousser les selles vers l’extérieur. Cependant, certaines personnes utilisent ces laxatifs régulièrement et à long terme. Cette pratique est très mauvaise pour votre corps. Les laxatifs favorisent la stimulation constante de vos intestins, celle-ci vous permettant d’aller à la toilette. Cependant, si vous abusez des laxatifs, ces derniers ne feront que stimuler vos intestins sans que vous n’alliez à la selle. Par conséquent, les intestins ne peuvent plus fonctionner sans eux, car ils sont devenus insensibles et paresseux. Par ailleurs, vous subissez une perte hydrique et sodée lorsque vous prenez des laxatifs, provoquant parfois des symptômes de déshydratation.

L’utilisation prolongée de laxatifs n’est, en fin de compte, qu’un cercle vicieux entre constipation et laxatifs.

La prise de laxatifs a, sans nul doute, des effets durables sur votre corps. C’est pourquoi vous devez les utiliser avec modération. En effet, en prenant régulièrement ces dispositifs, vous risquez de provoquer l’effet inverse : vos intestins seront en mauvais état et votre bien-être en prendra un fameux coup.

Que faire en cas de constipation prolongée ?

Si vous remarquez que vous êtes constipé depuis longtemps, veuillez d’abord consulter votre médecin. Ainsi, ce dernier pourra détecter ou éliminer les affections sous-jacentes et vous rassurer s’il n’y a rien de grave. Si les résultats ne sont pas concluants ou si, par exemple, le médecin diagnostique un syndrome du côlon irritable, plusieurs options s’offrent à vous.

Adaptez votre alimentation

obstipation alimentationTout d’abord, il est primordial de surveiller votre alimentation. Certains aliments auront certainement des bienfaits sur vos intestins, car ils contiennent plus de fibres. Les aliments riches en fibre, comme les légumes, les fruits et le pain complet, peuvent vous aider à aller aux toilettes. Par ailleurs, ces aliments favorisent la bonne structure de vos selles. Votre objectif quotidien devrait se situer entre 18 et 30 grammes de fibres. Essayez d’éviter les aliments qui ne contiennent pas beaucoup de fibres, comme le fromage affiné. Les huiles peuvent aussi favoriser le transit intestinal : privilégiez donc l’huile d’olive ou d’autres huiles végétales quand vous cuisinez. Par ailleurs, vous devez impérativement boire suffisamment pendant la journée. Si vous ressentez des douleurs au niveau des intestins, mieux vaut augmenter votre consommation d’eau à 2,5 litres d’eau par jour, en particulier si vous mangez davantage de fibres. En effet, ces dernières absorbent beaucoup d’eau. Par conséquent, les liquides sont nécessaires à la digestion des fibres. Le matin, buvez un verre d’eau à jeun et essayez de boire un verre d’eau avant et après chaque repas.

Bougez suffisamment

L’exercice agit aussi positivement sur les selles. Essayez quotidiennement de marcher 15 à 30 minutes ou de pratiquer des sports intensifs plusieurs fois par semaine. Vous en constaterez les bienfaits sur vos selles ainsi que sur votre niveau d’énergie.

Les traitements médicamenteux

Outre l’adoption d’un mode de vie sain, il existe également un certain nombre de médicaments que vous pouvez utiliser sur le long terme. Si vous souhaitez prendre ces médicaments pendant plus de 2 semaines, mieux vaut en discuter préalablement avec votre médecin pour qu’il puisse vous guider. Parmi les traitements médicamenteux, nous retrouvons le Colofiber, le Spagulax, l’Importal, le Forlax, le Movicol et le Normacol. Ces produits remplacent les laxatifs et tirent leur efficacité des fibres ou d’ingrédients naturels. Ces ingrédients ont des bienfaits sur les intestins, tout en ayant un effet moins agressif que les laxatifs (ils aident à ramollir vos selles). La plupart de ces produits contiennent également des sels et des minéraux afin que votre corps n’en manque pas. Notez que l’utilisation de ces médicaments peut provoquer des douleurs abdominales pendant les premiers jours. Pas de panique, ces douleurs disparaissent après quelques jours. Par ailleurs, ces médicaments aideront vos intestins. Ces substituts peuvent, en cas d’utilisation quotidienne, soulager la constipation sans nuire à votre santé. Pour vous montrer comment prendre ces dispositifs, utilisons Movicol comme exemple. Prenez un sachet de Movicol 1 à 3 fois par jour, en fonction de votre degré de constipation. Si vous commencez par prendre 3 sachets, passez à 2 puis à 1 sachet par jour après quelques jours. Vous pouvez poursuivre le traitement pendant deux semaines. Si vous prévoyez de prolonger la durée d’utilisation de Movicol, mieux vaut en discuter d’abord avec votre médecin.

Comment arrêter de prendre des laxatifs ?

obstipation constipationIl se peut que vous preniez des laxatifs depuis si longtemps que vous parvenez plus à vous en passer. Vos intestins sont beaucoup trop stimulés et sont devenus paresseux. Pour vous, les laxatifs constituent l’unique moyen de vous soulager de la constipation. Toutefois, l’utilisation de laxatifs empêche l’organisme d’absorber suffisamment de nutriments, ce qui signifie que vous manquez de vitamines et de minéraux. Par conséquent, il se peut que vous vous sentiez mal et affaibli sans savoir pourquoi. Vous n’êtes pas conscient des dangers des laxatifs. À ce stade, vous devez impérativement arrêter de prendre des laxatifs pour que vos intestins travaillent de nouveau seuls et que votre corps reçoive tout ce dont il a besoin. Comment faire ? Si vous utilisez les laxatifs régulièrement, vous pouvez arrêter complètement, sans transition. En revanche, si vous y avez très souvent recours, mieux vaut essayer de diminuer progressivement. Donnez à vos intestins le temps de récupérer. La prise de laxatifs les a probablement complètement vidés, ce qui explique qu’ils aient besoin d’un peu de temps pour se remplir de nouveau. Vous pouvez également utiliser les dispositifs mentionnés ci-dessus. Si vous souffrez de constipation ou que vos intestins se sont tout simplement habitués aux laxatifs à la suite d’une utilisation prolongée, mieux vaut vous faire aider par votre médecin généraliste. 

Nous désirons connaître votre opinion, partagez-la avec nous ici
Blog - La santé et le bien-être d'abord !

Bienvenue sur le blog Viata. Vous y trouverez tout ce qui concerne la santé et le bien-être, qui occupent le premier plan.