20-08-2018 | Le bien-être

De retour sur les bancs de l'école

Nous y voilà déjà ! Après ces longues vacances, il est temps de préparer son cartable pour retourner à l'école. Youppie, vivement revoir ses petits camarades de classes ! Pas de doute, nos petits bouts de choux trépignent d'impatience à l’idée de retrouver leurs copains, avec qui ils vont pouvoir, pendant la récréation, jouer, se défouler et partager le récit de leurs vacances.

Cependant, le retour à l'école n'apporte pas que des bonnes choses. Eh oui, nos petits bouts ne tiendront pas bien longtemps avant de revenir avec des poux, l'un ou l'autre microbe, ou encore, des problèmes de concentration.

Bien entendu, vous comme moi, on se passerait volontiers de ces petits tracas. Mieux vaut donc bien vous préparer, vous et vos enfants, pour les premières, mais aussi les plus fatigantes journées d'école. En effet, nos petits écoliers ont bien perdu l'habitude de se lever aux aurores et de rester assis sur un banc pendant 8 heures.

Comment éviter les mauvaises surprises ramenées de l'école ?

Les poux

école pouxRien que d'y penser, j’ai le cuir chevelu qui démange. Les poux ne sont, heureusement, pas dangereux pour la santé, mais c'est une vraie plaie dont il est difficile de se débarrasser.

Ils font souvent leur réapparition au début de l'année ou après les vacances. Les démangeaisons qu'ils occasionnent sont bénignes mais bien ennuyeuses. Or, il est difficile de prévenir l'apparition des poux : inutile, donc, de laver tous les draps de lit, les serviettes, les bonnets et les écharpes avec des produits spécifiques. En effet, ces produits sont souvent toxiques et les petits parasites s'y habituent. Pour éviter de se les transmettre, mieux vaut éviter de s’échanger les brosses à cheveux, les peignes, les bonnets et les écharpes. En effet, il arrive souvent qu’un enfant ait des poux sans pour autant le savoir ou que les autres ne le sachent.

Par ailleurs, si vous soupçonnez votre petit bout d'avoir des poux, mieux vaut utiliser la méthode du peigne sur cheveux mouillés. En effet, lorsque les cheveux sont mouillés, ils sont plus faciles à peigner et les poux ont moins de liberté de mouvement. De plus, cette technique est bon marché, sans danger pour les enfants, et peut être utilisée aussi bien comme traitement que comme technique de détection des poux. Malheureusement, ce traitement demande du temps et de la persévérance.

Vous pouvez également utiliser, en combinaison avec cette méthode, des produits contre les poux. Ces produits ne sont utiles, bien entendu, que s'il y a effectivement des poux.

Vous avez trouvé des poux ? Aucune honte à avoir. Les poux touchent tous les milieux et il ne faut surtout pas chercher à les cacher. Prévenez plutôt votre entourage afin qu'il puisse prendre les mesures nécessaires. Pensez à l'école mais aussi à la garderie, à la crèche, à la famille, etc.

L'élastique à cheveux contre les poux

leeloop antiluis haarelastiekComme toujours, mieux vaut prévenir que guérir. Saviez-vous qu’il existe des élastiques à cheveux imbibés d’huiles essentielles qui permettent de repousser les poux ? Vous éviterez ainsi à votre enfant d’en attraper. Eh oui, si votre petite fille a de longs cheveux, c’est un vrai paradis pour les poux ! Or, grâce à ce mélange de 6 huiles essentielles, vous pouvez prévenir l’apparition des poux de façon 100 % naturelle. Il vous suffit simplement d’attacher les cheveux avec un élastique Leeloop, que vous devez changer toutes les 2 semaines. Cette méthode a démontré 95 % d’efficacité et convient pour les enfants à partir de 3 ans, car elle a fait l’objet de tests dermatologiques. Un paquet contient 4 élastiques, ce qui vous assure une protection de 2 mois contre les poux. Idéal pour la rentrée !

Renforcer l'immunité

Un mode de vie sain contribue à de bonnes défenses immunitaires, c'est bien connu. Une alimentation équilibrée est donc primordiale. Pensez à consommer suffisamment de fruits et de légumes. Mais veillez aussi à avoir une bonne nuit de sommeil, une activité physique suffisante et à vous aérer. En outre, une bonne flore intestinale permet de renforcer les défenses naturelles. En effet, la flore intestinale saine contient un équilibre idéal entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

P.S. : saviez-vous que 80 % de notre système immunitaire se constitue au niveau de nos intestins ? C'est exactement la raison pour laquelle une flore intestinale saine est essentielle pour garantir des défenses efficaces.

école immunitéPar ailleurs, les vitamines et les minéraux sont des éléments essentiels qui ne peuvent pas toujours être produits par l'organisme, ou, en tous cas, pas en quantité suffisante. C'est pourquoi nous nous les procurons principalement via notre alimentation.

La vitamine D, par exemple, est une vitamine essentielle qui compte, parmi ses bienfaits, le renforcement du système immunitaire. Elle a donc une importance capitale, surtout dans un environnement riche en bactéries, comme les salles de classe où les élèves restent enfermés pendant des heures, par exemple. En effet, les microbes se transmettent facilement dans ce type d'environnement. Or, si les défenses immunitaires sont insuffisantes, elles ne permettent pas de lutter contre les bactéries.

Améliorer la concentration et partir du bon pied

Une nouvelle année scolaire commence et il faut être bien attentif en classe pour intégrer toutes ces nouvelles notions. Or, les enfants et les jeunes éprouvent parfois des difficultés à apprendre et à rester concentrés, ils peuvent ainsi souffrir de problèmes de concentration. Vous trouverez ici quelques produits qui aident à stimuler la capacité de concentration.

Vous êtes vite distrait par le bruit ou bien vous éprouvez des difficultés à rester concentré lorsqu'il y a beaucoup de bruit autour de vous ? Un casque auditif pour protéger contre le bruit peut, dès lors, constituer une solution très efficace. Vous pouvez également utiliser des boules Quiès.

Une alimentation saine à l'école

Comme toujours, veillez à ce que votre enfant mange sain et équilibré. Pendant les vacances vous avez sans doute fermé les yeux quand il y avait encore des frites au menu. Mais maintenant, c'est la rentrée. Votre enfant va devoir être concentré et plein d'énergie jusqu'à huit heures par jour. Il est donc préférable qu'il reprenne de bonnes habitudes alimentaires. De quoi est composé un repas sain pour un écolier ? Choisissez des aliments pas trop riches en graisse et pleins de glucides complexes (qui se trouvent dans les pâtes, les pommes de terre, les fruits et les légumes). Ces glucides fournissent à votre enfant l'énergie dont il a besoin pour être actif et attentif en classe. Une alimentation riche en magnésium (que vous trouverez dans les céréales complètes, les légumes mais aussi le chocolat) et en fer (présent dans le lait, les produits laitiers, la viande maigre, le poisson, les fruits et les légumes) va aider votre enfant à garder de l'énergie tout au long de la journée.

Eh oui, les fruits et les légumes sont essentiels à l'alimentation équilibrée des écoliers (ainsi que des parents qui travaillent !). Dans certaines écoles, votre enfant peut participer au « projet fruit », moyennant une contribution financière. Il recevra alors chaque semaine un légume ou un fruit à l'école. Ils découvrent ainsi différentes saveurs et ils partagent leur expérience en groupe, ce qui contribue à leur faire apprécier les fruits.

Il n'y a pas de projet fruit à l'école de votre enfant ? Aucun problème. Préparez-lui un fruit comme dessert à midi ou comme collation pendant la récréation. Les pommes, les bananes, les poires, les pêches, etc. sont des fruits faciles à manger. Veillez simplement à bien les laver à la maison. Votre enfant refuse catégoriquement de manger une pomme ? Proposez-lui d'autres fruits, vous en trouverez certainement qu'il apprécie et qu'il pourra emmener à l'école. Il mange volontiers des bâtonnets de carotte ou une tomate-cerise quand il est à la maison ? Vous pouvez tout à fait en glisser dans son cartable. Le but est de l'inciter à manger des fruits et de l'aider à les lui faire apprécier, pas de raison pour autant de le priver de son biscuit préféré : il sera d'autant plus surpris s'il le trouve de temps en temps dans son cartable.

Votre enfant prend des tartines à l'école ? Optez pour du pain gris ou complet, il contient moins de sucre que le pain blanc. Il existe également des garnitures moins grasses que la pâte à tartiner au chocolat de tous les jours. N'hésitez pas à varier les plaisirs ! Avez-vous par exemple déjà pensé à lui donner un thermos de soupe, en hiver ?

Les fruits et légumes sont essentiels à l'alimentation équilibrée des écoliers.

Cartable

Il n'y a pas si longtemps, les enfants portaient des cartables énormes. Ils semblaient même parfois plus grands qu'eux. Mais ces dernières années, l'impact d'un tel poids sur le dos de l'enfant est davantage pris en considération, bien qu'il ne soit pas (encore) démontré que le seul fait de porter un cartable trop lourd implique des douleurs dorsales. Mais quand peut-on considérer qu'un cartable est trop lourd ? Le poids du cartable ne doit pas dépasser 10 % du poids de celui qui le porte. Votre enfant peut donc laisser à l'école tout ce dont il n'a pas besoin le jour-même ou le week-end. Ainsi, s'il n'a pas de devoirs de langue, par exemple, inutile de lui faire transporter son gros manuel. Il doit également éviter de transporter des objets inutiles, comme une agrafeuses ou une perforatrice, par exemple, qui n’ont pas leur place dans un cartable.

J'espère que, grâce à ces conseils, vous voilà fin prêt pour démarrer l'année scolaire en force. Si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à prendre contact avec nos assistantes en pharmacie.

Nous désirons connaître votre opinion, partagez-la avec nous ici
Blog - La santé et le bien-être d'abord !

Bienvenue sur le blog Viata. Vous y trouverez tout ce qui concerne la santé et le bien-être, qui occupent le premier plan.