Voir tous les thèmes »

En 100 ans, nous avons gagné plus de 30 ans d’espérance de vie

Mais ces années supplémentaires s’accompagnent de nombreuses pathologies. En effet, aujourd’hui, deux personnes âgées de 90 ans sur trois ne sont plus autonomes. Comment prendre soin d’elles ? Et comment prévenir les problèmes liés à ces incapacités ?

Nombreux sont ceux qui désirent vieillir chez eux, entourés de leurs meubles, sans jamais quitter leur maison pleine de souvenirs. Plus que jamais, les professionnels de la santé et du médicosocial sont essentiels afin de respecter le souhait de ces personnes âgées. Grâce à leur travail merveilleux, ces encadrants médicaux offrent aux personnes âgées la possibilité de prolonger de quelques années leur vie dans leur maison, voire d’y vivre jusqu’à la fin de leurs jours. Si telle est la décision des personnes âgées, leur maison doit bien souvent subir certains aménagements pour faciliter leur existence et leur vie au quotidien.

Avant toute chose, notez qu’une installation médicalisée n’est pas essentielle. Quelques simples aménagements permettent déjà d’adapter le logement et de faciliter la vie et les tâches quotidiennes des personnes âgées. Par exemple, vous pouvez supprimer la baignoire et la remplacer par une douche italienne, ou remplacer la douche actuelle par une douche à receveur plat afin de prévenir les chutes et de faciliter le travail des aides-soignantes si la personne n’est plus en mesure de se laver seule. Vous pouvez également opter pour des meubles suspendus permettant le passage d’un fauteuil roulant, pour un lavabo et un WC à hauteur variable et préférer un sol antidérapant pour prévenir les chutes. Si possible, nous vous conseillons de rapprocher la chambre de la salle de bain et des toilettes.

Certaines autres installations sont faciles à mettre en place et permettent d’améliorer considérablement la vie de ces personnes âgées. Ainsi, installez des volets motorisés et un monte-escalier. Libérez autant d’espace que possible pour éviter les chutes et rehaussez leur lit. Grâce au personnel soignant, aux aides à domicile et à ces quelques changements, nos personnes âgées pourront continuer à vivre dans leur maison quelques années supplémentaires.

Cependant, si leur état nécessite un accompagnement médicalisé plus important et que la question de la maison de retraite se pose, nous vous conseillons d’en parler avec les principaux concernés. En effet, même si certaines personnes ne désirent pas s’installer dans ces maisons de repos, si aucune autre solution ne s’offre à vous, nous vous conseillons d’en parler avec eux. La discussion permettra de prendre leur avis en compte et d’ainsi choisir la maison de retraite la plus adaptée à leurs souhaits. Cependant, gardez à l’esprit que les places dans ces institutions sont chères. Anticipez dès lors un tel placement, afin de vous assurer une place dans l’établissement désiré.